AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

" En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître. " (Albrecht Durer) Pv Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : Shiya (avatar), Pepperland (gif) & Silver Lungs (signature)
Messages : 333
Date d'arrivée à Reine : 11/09/2013
More +

Feuille de personnage
Feelings: Happy
Age du perso': 25 ans
Relationship:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: " En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître. " (Albrecht Durer) Pv Nora Lun 16 Sep - 21:52

"En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître."
Well you only need the light when it's burning low. Only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go. Only know you've been high when you're feeling low. Only hate the road when you're missing home



Il était des jours ou le temps passait d'une lenteur inimaginable. Des jours ou l'on avait l'impression d'être levé depuis une éternité et que le soir ne serait pas prêt d'arriver. Et à l'inverse, il y avait des journées ou l'on avait à peine le temps de relever la tête qu'il était déjà temps d'aller se coucher. C'était toujours aléatoire. Tout dépendait de l'humeur, des évènements, des envies. Depuis qu'il était parti faire ses études à Oslo, Eyvinr ne voyait pas le temps passer. Il était sans cesse occupé dans son travail, à l'université ou chez lui. Il bossait sans compter, se disant qu'il aurait le temps de se prélasser plus tard. Mais il avait acquit son diplôme depuis trois mois. Et les choses s'étaient enchaînées. Grâce aux relations qu'il avait su se créer, ainsi qu'à sa motivation, il avait réussi à décrocher un poste de chercheur en biologie dans sa région natale. Reine, une ville portuaire magnifique, et bien que l'homme y soit présent, domptée par la nature. Eyvinr avait décidé d'observer l'influence de la nuit polaire sur son environnement. Il était donc revenu récemment dans sa chère et tendre ville. Au plus grand bonheur de ses proches. Lui même était ravi d'avoir eu cette chance. Bon, il fallait dire qu'il l'avait déclenché. Qui ne tente rien, n'a rien dit-on. Eyvinr avait énormément bossé pour arriver là ou il en était. Il était heureux d'exercer sa passion sans être éloigné des siens

Récemment, il avait sympathisé avec une jeune fille qu'il connaissait de vue. Elle était native de Reine elle aussi. Bien que la ville soit petite, Eyvinr ne connaissait pas tout le monde. Il y avait des gens que l'on approchait jamais alors qu'on les croisait régulièrement. Nora, de son joli prénom, était une jeune femme très discrète et Eyvinr ne l'avait jamais réellement remarquée. Jusqu'au jour ou il l'avait surprise en train de peindre dans un coin tranquille. C'était dans ce même café où il se trouvait à présent. Au Café Gammelbua. Un endroit cosy à l'ambiance sixties. Elle était en retrait en train de peindre. Eyvinr a toujours eu un penchant pour l'art. Il l'avait alors abordé sans réfléchir pour la complimenter. Elle n'avait pas l'air d'être très sociable au premier abord, mais le jeune homme avait toujours su se faire une place auprès des gens. Quel que soit leur caractère. Il suffisait de s'adapter à la personne en face. De brusquer ceux qui doivent l'être, et de ne pas brusquer ceux qui ne doivent pas l'être. En faite, c'était une question d'observation. Tenter de cerner les gens, de les définir avant de leur tenir la conversation. Il avait donc réussi à la mettre à l'aise. Il trouvait dommage qu'un si joli talent ne soit pas montré. Et vu les sujets qu'elle peignait, il avait eu une subite idée. Pourquoi pas exposer son travail à l'institut de recherches scientifiques ? Un pôle était d'accès libre aux habitants. Ces derniers étaient très attirés par l'observatoire qui se trouvait juste à côté. Les curieux venaient donc également jeter un coup d’œil à l'institut. Un tas de choses y étaient exposées. Eyvinr s'était dit que l'art était quelque chose de ludique qui pourrait attirer des gens, les sensibiliser à la juste cause. La nature. Bref, il avait soigneusement monté un plan dans son esprit. Le projet se concrétisait à présent.

Il avait donc rendez-vous avec Nora, afin qu'elle lui présente les tableaux qu'elle souhaitait exposer. Après avoir salué le serveur, il avait commandé un café viennois et s'était installé dans le coin où il avait rencontré Nora. Le jeune homme était légèrement en avance. Attendre ne l'avait jamais vraiment dérangé. Il sirota donc son café, laissant la chantilly pour la fin.



made by pandora.





- Can your hear the silence ? -
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: " En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître. " (Albrecht Durer) Pv Nora Lun 16 Sep - 23:21





"En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître."
When your dreams all fail and the ones we hail are the worst of all and the blood's run stale

Ce matin-là, comme tant d'autres avant, Nora était épuisée. Elle avait passé une bonne partie de la nuit à peindre, debout dans le centre d'un petit atelier. La peinture était son seul refuge, c'était la seule manière qu'elle avait pour exprimer ses opinions. En effet, les habilités sociales de la jeune femme étaient très limitées. Elle n'avait jamais eu quelqu'un pour lui dire : « Vas-y, ma belle, parle aux gens. Ce n'est pas bien de s'enfermer dans la solitude. ». Elle n'avait qu'une voisine pour se confier, son grand-père étant alcoolique et la plupart du temps absent, parti chasser dans les hautes montagnes, dans le creux des forêts de la petite île de Reine ou encore dans un de ces pubs miteux. Ce n'est pas qu'elle ne voulait pas discuter avec les gens et faire de nouvelles rencontres, c'est seulement qu'elle ne savait pas comment s'y prendre. Elle restait donc enfermée pendant des heures, dans un atelier aménagé par ses soins, un pinceau à la main, devant une toile blanche. La jeune femme n'avait jamais montré cet atelier à quelqu'un et encore moins présenté ses oeuvres au grand public. Elle n'avait jamais exposé dans des galeries, bien que certaines personnes lui aient fait l'offre. Elle avait vendu quelques unes de ces toiles, qu'elle avait peint sous un arbre et qu'un passant avait remarqué et c'est à ce moment qu'elle avait compris qu'elle pouvait gagner sa vie en tant qu'artiste, même si elle était méconnue.




Il était tôt, presque 9h. La jeune blonde n'avait pas envie de se lever, mais elle le fit, à contre-coeur. Elle n'avait pas pris la peine d'aller se changer après avoir peint, elle était tâchée de peinture du bout des orteils jusqu'aux racines des cheveux. C'était toujours ainsi lorsqu'elle peingait ; elle en mettait partout et plus de peinture se retrouvait sur son corps que sur son oeuvre. Elle marcha d'un pas traînant jusqu'à la petite salle de bain adjacente à sa chambre et se dirigea vers la douche. Elle ouvrit les robinets et laissa ses doigts sous le filet d'eau. Dès qu'elle fût assez chaude pour Nora, elle se déshabilla et se glissa dans la petite cabine. Elle adorait la sensation de l'eau qui traînait sur chaque parcelle de sa peau, qui l'explorait en de petits filets transparents. Elle se lava les cheveux avec son shampoing à la mandarine, les rinca et sortit de la douche après s'être assurée que le robinet était bien fermé. La jeune blonde s'enroula dans une serviette avant de revenir s'habiller dans sa chambre, se passer un coup de brosse à cheveux et de saisir son sac à main. Elle devait sortir en cette matinée fraîche. Elle monta dans sa voiture pour aller à la rencontre de NOMDUPERSO, un garçon qu'elle avait rencontré quelques jours auparavant. Elle savait qu'il était natif de Reine, lui aussi et qu'il était chercheur en biologie, mais pas plus. Ce n'est pas qu'elle ne l'avait jamais remarqué, non, elle l'avait déjà vu quelques fois au centre-ville, mais elle n'avait jamais entamé une discussion avec lui .. ni avec personne d'autre, d'ailleurs. Il était venu vers elle lorsqu'il l'avait vu peindre, à l'écart, dans un petit café au village. Il avait essayé tant bien que mal d'essayer de la rendre à l'aise, remarquant sa difficulté à parler aux gens et il avait plutôt bien réussi, pour un inconnu. Il lui avait ensuite proposé de la revoir pour parler de ses oeuvres d'art. Elle avait accepté l'invitation, au même café que la première fois qu'ils s'étaient vu, à 9h15. Après quelques minutes de voiture, elle arriva à destination et entra dans le petit café. Elle était à l'heure, pour une fois. Nora n'avait jamais été très ponctuelle et aurait été gênée de l'avoir fait attendre. C'était une femme très désorganisée. Elle fût agréablement surprise de le voir assis à l'écart, à une petite table, près d'une des nombreuses fenêtres du café. Elle commanda un café au comptoir de service avant de venir s'asseoir et de le saluer d'une voix faible. Elle esquissa un petit sourire. « Bon matin. », articula-t-elle.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : Shiya (avatar), Pepperland (gif) & Silver Lungs (signature)
Messages : 333
Date d'arrivée à Reine : 11/09/2013
More +

Feuille de personnage
Feelings: Happy
Age du perso': 25 ans
Relationship:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: " En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître. " (Albrecht Durer) Pv Nora Mer 18 Sep - 15:25

"En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître."
Well you only need the light when it's burning low. Only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go. Only know you've been high when you're feeling low. Only hate the road when you're missing home



En temps normal, il préférait de loin la solitude à la compagnie des gens. Gambader dans les montagnes, partir en longue randonnées, accompagné d'une paire de jumelle pour mieux observer. C'était ce qui rythmait ça vie. Pour certains cela paraitrait bien futile et inintéressant. Mais au yeux d'Eyvinr, rien n'était plus beau que la vie qui se déroulait autour de nous. Cette attirance pour la tranquillité était surement ce qui avait fait que Nora l'appréciait. Cependant, il n'avait aucun problème de sociabilité. Il se faisait facilement des amis, comme des ennemis. Il se partageait simplement entre le silence de la nature et le brouahah des siens. Certains n'avait jamais compris ça. Des gens se disait qu'il n'était pas nécessaire d'étudier notre environnement. Mais ces gens là, n'avait rien compris à la vie. Ils n'avait pas réalisé que sans l'eau, les arbres de ne vivraient pas. Sans arbres, nous ne pourrions respirer. Et sans respiration, nous ne pourrions vivre. Sans cette planète, nous n'existerions pas. Bref, ces gens étaient des abrutis finis.

Comme bien souvent, le jeune homme était matinal. Aujourd'hui encore, il n'avait pu rester au lit après les six heures sonnées. Prenant un thé et des pancakes en guise de déjeuner, il ne trainait pas sur cette étape de la journée. Il y avait tant à faire. Deux ou trois fois par semaine, il partait faire un jogging dans la fraicheur de la nuit, accompagné de son chien. C'était à partir de ce moment de l'année, en septembre, que le soleil commençait à devenir un joyau rare. Vers mi-septembre jusqu'à mai, la nuit était présente non stop. Ceci ne dérangeait pas le jeune homme. Bien au contraire, c'était son sujet d'étude. Courir alors qu'il faisait nuit noir n'était pas très conseillé, mais qu'importe. Rien ne vaut du sport pour se mettre en forme. Et si on s'arrêtait à la nuit polaire, on ne ferait rien. Et vivre aussi n'aurait aucun sens. Mais pour que les gens y restent, c'était bien pour une raison. Ou alors, pas peur de partir sans doute.

Ainsi donc, à neuf heures, il était déjà douché après un effort intense, savourant son café viennois au Café Gammelbua. Nora fit son interruption quelques minutes après. Bon matin. lui dit-elle d'une petite voix. Eyvinr rendit son sourire, lui faisant signe de s'assoir en face. Bonjour ! lui répondit-il enfin. Il réfléchit quelques instants, ne sachant par où commencer. Peut être par laisser Nora s'installer tranquillement. Il espéra que la jeune femme n'avait pas changé d'avis pour son projet. Attirer du monde à l'institut de recherche serait bénéfique pour l'équipe de travail. Et bien sûr, cela lui vaudrait les compliments de son patron. Bien qu'il ne fasse pas cela dans ce but, ça allait de paire. De plus, il trouvait réellement que Nora avait un joli coup de crayon. La jeune femme méritait d'être mise en avant. Comment vas-tu ? s'interrogea t-il. Elle avait l'air aussi matinale que lui. C'était une bonne chose.



made by pandora.





- Can your hear the silence ? -
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: " En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître. " (Albrecht Durer) Pv Nora Dim 22 Sep - 2:16



"En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître."
When your dreams all fail and the ones we hail are the worst of all and the blood's run stale

Elle s'installa à la petite table et déposa son sac à main à ses côtés. Elle adorait ce petit café, elle y venait très souvent. C'était l'occasion de voir du monde, d'observer, même si elle ne parlait presque jamais. Les serveurs s'y étaient habitués, ils n'essayaient même plus d'entamer une conversation avec elle, ni de la mettre à l'aise. Elle était très bien dans sa solitude. Enfin, en apparence. Ils la reconnaissaient, la plupart du temps, lorsqu'elle entrait dans le café. Elle commandait toujours la même chose : un bon café noir, riche et corsé. C'était comme un rituel. Chaque matin, elle se posait à la même table, parfois avec sa trousse de peinture, d'autres fois avec un journal. Une fois que la jolie blonde fût assise et qu'elle eue pris une gorgée de son café bouillant, Eyvinr N. Andersen, l'homme qui se tenait en face d'elle, la salua. « Bonjour ! ». Elle souria et gigota sur sa chaise. Elle observa la personne en face d'elle. Il était terriblement imposant, mais ne l'intimidait franchement pas. Avec ses yeux, où régnait un éclat de curiosité, elle avait deviné que c'était un homme bien au premier regard. « Comment vas-tu ? » « Je vais plutôt bien, fatiguée, mais en forme. » Elle avait longtemps réfléchit à l'offre que lui avait proposé Eyvinr, mais n'avait pas trouvé de raison pour refuser. Il voulait afficher quelques unes de ses oeuvres à l'institut de recherche de Reine. Ce serait pour elle l'occasion de se faire connaître et, histoire de faire deux pierres d'un coup, le jeune homme serait probablement reconnu par ses supérieurs. « Autant aller au sujet principal, Eyvinr. Je n'ai pas eu de raison pour refuser ton offre. Afficher mes tableaux à l'Institut de recherche ne pourrait qu'apporter du positif, autant pour toi que pour moi. Je ne sais pas si j'ai un réel talent, mais si tu le dis, je te crois. ». Nora accordait facilement sa confiance aux gens et elle savait que ce serait probablement cela qui la mènerait à sa perte.

Elle observa la vue qu'elle avait sur Reine. Reine était une petite île calme, tranquille, à l'image de la jolie blonde. C'est pourquoi elle avait toujours apprécié le village. C'était coloré, mais en même temps, Reine avait un petit quelque chose de spécial, de plus que les autres îles des alentours. Elle ne parlait pas des pêcheurs, ni des artistes, c'était peut-être le mystère qui entourait la région. Les hautes montagnes glacées qui entouraient les habitants, la lune qui faisait son apparition si longtemps. Elle ne pouvait définir ce sentiment. Elle se sentait à sa place, tout simplement.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : Shiya (avatar), Pepperland (gif) & Silver Lungs (signature)
Messages : 333
Date d'arrivée à Reine : 11/09/2013
More +

Feuille de personnage
Feelings: Happy
Age du perso': 25 ans
Relationship:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: " En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître. " (Albrecht Durer) Pv Nora Lun 30 Sep - 21:47

"En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître."
Well you only need the light when it's burning low. Only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go. Only know you've been high when you're feeling low. Only hate the road when you're missing home



Je vais plutôt bien, fatiguée, mais en forme. lui répondit-elle. Eyvinr laissa un sourire en coin naitre sur ses lèvres. Elle était exactement le genre de personne qui ne se plaignait jamais. Le jeune homme avait constaté que les personnes qu'on entendait généralement geindre n'avait aucune raison de le faire, ou rarement. Contrairement à eux, tous ceux qui auraient mille et une raison de le faire, ne le faisaient pas. C'était un peu le monde à l'envers. Toute sa vie, il en avait croisé des gens plaintifs. Et parfois, il tombait sur des personnes comme Nora. Toujours souriante, jamais désagréable. Il avait remarqué qu'un sourire était la meilleure recette qui soit. Dans certains pays, comme au Tibet, la première tâche du matin consistait à sourire de toutes ces dents pendant quelques instants. Non seulement cela détendait, mais en plus, cela mettait systématiquement de bonne humeur. Et toutes les personnes qui croisaient ce sourire, ou presque, ne pouvait s'empêcher de le rendre. En lisant des bouquins ethnologiques et regardant des reportages, Eyvinr s'était instruit de différentes philosophies. Il n'était pas réellement à la recherche du bonheur, mais plutôt curieux de connaitre les différentes visions du bonheur partout dans le monde. Il était triste de conclure que c'était bien souvent les plus démunis qui étaient le plus agréable à vivre.

Eyvinr reporta son attention à la jeune femme assise face à lui. Il avait tendance à partir trop facilement dans ses pensées. On ne le qualifiait pas de rêveur pour rien. Il scruta le visage de Nora. Elle avait des traits fins et était vraiment agréable à regarder. Il ne pu s'empêcher de penser à Scarlett. Il n'avait pas encore eut l'occasion de la voir, mais cela ne saurait tarder. Était-elle devenue aussi jolie que la demoiselle face à lui ? Avait-elle gardé sa silhouette gracieuse, et ses traits avaient-ils gagné en maturité ? Eyvinr avait vraiment hâte de revoir son amie. La dernière fois qu'il l'avait croisé datait de quelques mois. Autant aller au sujet principal, Eyvinr. Je n'ai pas eu de raison pour refuser ton offre. Afficher mes tableaux à l'Institut de recherche ne pourrait qu'apporter du positif, autant pour toi que pour moi. Je ne sais pas si j'ai un réel talent, mais si tu le dis, je te crois. Eyvinr souria de plus belle à la jeune femme. Il était ravi qu'elle accepte sa proposition. Il espérait sincèrement que Nora rencontre du succès lors de cet évènement. Et il voulait également sensibiliser les gens à sa cause. Tous les deux ne pouvaient que réussir leur coup en s'alliant. C'est génial ! Je suis content que tu acceptes ! Le jeune homme porta sa tasse de café liégeois à ses lèvres. Il avala une petite gorgée et reporta son attention sur la chantilly qui avait légèrement fondue. Il s'y attaqua avec gourmandise. Le silence ne le gênait pas. Et si Nora ne voulait pas échanger plus que cela, il n'en serait pas vexé. Au contraire, il lui laissait de l'espace. Et puis comme ça, leurs cafés ne refroidiraient pas.  

Quelques instants plus tard, les deux jeunes gens avaient tranquillement pu boire leur boissons. Ils vendaient de délicieux croissant au bar, une pâtisserie venue de France qui avait un énorme succès ici. N'ayant pas beaucoup déjeuné, Eyvinr avait envie d'en goûter un. Je vais me chercher une croissant, tu en veux un ? demanda t-il à Nora. Il avait toujours été galant, et ce n'était pas aujourd'hui que cela changerait. Ensuite il serait temps de parler de l'exposition plus en détails.



made by pandora.





- Can your hear the silence ? -
Revenir en haut Aller en bas


Mitt navn er
Contenu sponsorisé


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: " En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître. " (Albrecht Durer) Pv Nora

Revenir en haut Aller en bas

" En vérité l'art est enfermé dans la nature; celui qui peut l'en extraire, celui-là est un maître. " (Albrecht Durer) Pv Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Enfermé dans un cercueil par des voleurs...
» La patte dans le sac [privé Tempêtes de feuilles et Etoile d'argent]
» CHAPITRE1. les 76th hunger games, la moisson
» DOUDOU x caniche 11 ans enfermé dans un débarras (91) ADOPTE
» HUM GENYEN YON TRAVESTI SOU FORUM HAITI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLUE VELVET :: 
Hors-jeu
 :: Arkiver :: Histoires
-