AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Lun 23 Sep - 11:35

Brynjar Nanna þórhallsson

“ Comme si le sang du ciel couvrait le siècle rouge d'un drapeau blanc ”


△ IDENTITET

Je me nomme Brynjar þórhallsson. J'ai 19 et je suis né le 05 décembre à Reykjavik. Aujourd'hui je suis beaucoup et peu de choses, mais j'avais tellement de rêves notamment d'un pays où les marionnettes couperaient leurs fils, où l'amour ne se résumerait pas à l'incendie, à une Saint-Pétersbourg moins sanglante. Rebuté par mes plus grandes peurs qui sont la solitude absolue, l'incapacité au changement, la fin d'un monde beau. J'ai plutôt tendance à me sentir optimiste, rêveur, désillusionné. Après ça je suis fiancé à la moitié à la population de la Terre. Je me dis de la ville où je traine mes pieds qu'elle est un énième palace où les petits et les grands s'amuseront d'une jolie marionnette..
△ KARAKTER

Né pour être quelqu'un, Brynjar a échoué jusqu'à présent. Ces chutes n'ont jamais effacé le sourire enfantin de son visage. Son monde fait de rêves et d'optimismes ne sera jamais entaché, ni par les désirs sordides de ses bourreaux ni par l'inaccessibilité de son ambition. L'intelligence aurait sans doute été une tare dans un jouet comme celui-ci. L'indifférence est largement préférable, la capacité à supporter tout en oubliant. La gentillesse, la candeur, l'innocence éternelle. De ses lèvres pâles n'émaneront jamais des horreurs, ses doigts ne chercheront jamais que l'étreinte d'autres phalanges. Brynjar c'est une boule de pâte à modeler beaucoup trop usée par une foule de main. À force, quelques empreintes se sont incrustée en lui mais d'autres, continuent de malaxer cette terre glaise dont il est fait. Lui, ne fait que se modeler aux désirs de tout un chacun, éternel fantasme des esprits les plus tordus.


Qui que je sois au fond de moi, je ne suis jugé que par mes actes.


Elle se redressa, réajusta cette robe trop courte qui drapait son corps aux courbes généreuses. Ses doigts coururent entre ses mèches bouclées, brunes comme l’écorce d’un arbre centenaire perdu au milieu d’une vaste forêt, privé de soleil à jamais. Elle aussi, quelqu’un lui avait volé son soleil. Elle ne voyait plus la lumière du jour, cachée par les ordres et les instructions strictes. Un sourire anima ses traits, d’ordinaire impassibles. Dans la pièce voisine, il y avait une touche de couleur dans cet univers dégueulant de noir. Un mur séparait l’Enfer du Paradis, quelques briques maladroitement empilées les unes sur les autres imposaient de la distance entre elle et son opium personnelle. Enfin, sa silhouette gracieusement modelée dépassa l’embrasure de la porte. Toutes les planètes explosèrent dans ses yeux, laissant une immense euphorie dans le chaos de leur disparition. Redevenue une enfant comblée, elle sautait presque de joie en s’approchant de cet ange qu’elle avait créé, qui venait d’elle et d’elle seule. Un instant, elle se pencha comme pour l’embrasser mais brutalement, se souvint que ses lèvres avaient été souillées.

Sur le canapé, était assise l’amertume incarnée. La lassitude dans les traits et le corps d’une fillette. Elle fixait cette mère, marionnette désarticulée, qui s’extasiait devant le petit frère. De famille, ils n’avaient que le nom. La jeune femme aux boucles affolées laissa ses doigts effleurer les cheveux fragiles du bambin. Celui-ci battit des bras dans l’air, pareil à l’oisillon tendant de prendre un envol éphémère. Son corps resta cloué au sol par cette traîtresse de gravité, obligeant ce petit être à endosser cette vie qui se profilait à l’horizon. Un costume qui lui collerait à la peau au point de finir par s’ancrer en lui.  Mais déjà, les lumières explosaient dans la salle voisine, cette musique dérangeante reprenait son cours, des rires et des cris résonnaient. La mère se redressa, observa cette fille lassée d’une existence à peine entamée du bout des lèvres et ce fils, débordante d’insouciante et de naïveté. Elle se fit à cet instant la promesse que jamais, ô grand jamais, il ne deviendrait comme sa sœur. De ses lèvres pulpeuses et tandis que le majeur de sa fille se dressait déjà à son égard, elle murmura :

- Je vous aime.

2

Ses draps caressaient sa peau nue, pareils à des doigts froids enlaçant ses côtes. La veille, il s’était endormi en songeant à ce qu’il ferait plus tard, à qui il deviendrait. Dans les lueurs nocturnes, il avait pu voir sa grande sœur éterniser ses baisers sur le perron. Plus tard dans la soirée, les rires et les cris venant de la chambre parentale étaient parvenus à ses oreilles. L’aube avait ouvert le ciel en deux, s’imposant en grande maîtresse quand elle l’eut décidé. Brynjar avait posé les pieds sur le sol gelé, sentant la fraîcheur transpercer sa peau et s’immiscer sournoisement dans chaque parcelle de son corps. Ses muscles étaient encore en plein sommeil, ils furent rapidement réveillés quand le garçon décida de se lever. Ses mains poussèrent la porte de sa chambre, le menant droit dans un couloir hostile. Territoire ennemi, no man’s land.

Brynjar trouva refuge dans la cuisine, cette petite pièce où filtraient les rayons solaires lui réchauffait le cœur. Assis seul sur une chaise, son bol de céréale colorant de jaune et de rouge la table, il portait machinalement la cuiller à ses lèvres, pur automatisme. Des pas dans le couloir firent accélérer la machine dans sa poitrine, cette créature naïvement appelée cœur par les êtres humains. Brynjar esquissa ce sourire enfantin qu’il adoptait en toutes circonstances, chassant tout réalisme de son esprit quand ses lèvres s’étiraient en un rictus angélique. Des quatre bourreaux qui auraient pu entrer dans la pièce, un seul apparut. Loin d’être le pire, il était sans doute celui dont Brynjar se fichait le plus. Le garçon leva les yeux sur cet ogre révulsant qui traçait des sillons de puanteur dans l’air propre.

- Salut gamin. Tu peux m’appeler papa si tu veux !

Un rire anima la cuisine, le sourire de Brynjar resta sempiternel. L’homme, entièrement dénudé, alla chercher la brique de lait et la porta à sa bouche, avalant le liquide par goulées. De chacun de ses gestes suintaient des charognes, hurlant et jouissant face aux yeux trop chastes de Brynjar. Il n’avait réagi ni à la nudité ni à la vulgarité. Souriant, il vit l’individu venir s’asseoir sur la chaise en face de lui. Sa cuillère continuait de trouver le chemin jusqu’à sa bouche, sans même que ses iris n’aient besoin de la guider. Un sentier imaginaire s’était formé jusqu’à ses lèvres, tout comme un mur invisible venait de se construire entre lui et le reste du monde. Si bien, qu’il ne put entendre les mots de son interlocuteur. L’Innocence veillant à ce que son protégé reste étranger à pareilles palabres.

- Et c’était vraiment bon. Ta mère, c’est pas n’importe qui ! Je m’en suis donné du plaisir devant ses films ... ça faisait longtemps que je voulais tester la marchandise. Je me suis ruiné en films juste pour la voir, elle ! Maintenant qu’elle va tourner devant ma caméra, c’était plus qu’une affaire de temps.

Brynjar acquiesça, son ignorance lui permettant de faire face à cet énorme trou dans l’univers que l’inconnu creusait. Sa main dégueulasse se tendit, ébouriffant les cheveux de cet adolescent en devenir. L’individu se leva finalement, abandonnant à son triste sort cette machine à sourire à laquelle il avait raconté les secrets de la nuit. Juste avant de disparaître, il se sentit obligé d’ajouter :

- Un jour, quelqu’un s’occupera de toi aussi va !

3

Saint-Pétersbourg saignait ce soir. Un funeste anniversaire se célébrait dans une chaumière mal éclairée. Une année avait fané depuis que leur mère était partie, laissant deux orphelins dans la nature. Sur Terre, tout le monde était mort. Ne restait plus qu’Alís et Brynjar. Seuls dans une obscurité incessante, abandonnés aux bras de la désolation. Il avait quinze ans, son sourire hurlait à la candeur et à la naïveté. Grâce à leur nom rendu populaire par les œuvres hautement poétiques de leur mère, Alís n’avait eu aucun mal à suivre la même voie. Brynjar voyait toujours le monde par explosions, ayant seulement parfois des bribes de réalités en guise de bonus.

Sa sœur l’avait traîné dans les tunnels les plus sombres de leur existence. Elle avait décidé de suivre le chemin emprunté par leur mère et avait forcé son cadet à rester sur le bas-côté. Tantôt spectateur tantôt figurant. Souvent, les ombres sans visages qui rendaient visite à Alís tombaient sous le charme de ce jouet en plastique qu’était le petit frère. Ils finissaient souvent par l’utiliser ou parfois, par l’oublier. Alís ne faisait rien, elle avait mentalement enterré son frère en même temps que sa mère. Cet adolescent qu’elle traînait partout avec elle, n’était que le prix à payer pour être l’Orpheline du monde.

Une fois de plus, Alís s’éclipsaient avec ses amis. Ces silhouettes inconnues qui disparaissaient dans la cage d’escalier. Brynjar restait en bas, les entendant rire et gémir. Il errait dans une demeure qui n’était pas la sienne, il n’avait plus de maison depuis longtemps, juste un toit au-dessus de la tête. Toujours, après un long moment, descendait enfin une personne. Très souvent, une femme qui venait se coller à lui. S’étendant allègrement sur son torse en y déposant la tête, capturant ses doigts et embrassant ses lèvres. Brynjar en riait, acceptait ce trop-plein d’amour dont débordaient tous ces gens. Lorsque des hommes descendaient pour le voir, Brynjar gardait ce petit sourire innocent, refusant cet amour qu’ils lui offraient. Sa mère lui avait répété des milliers de fois que les hommes étaient mauvais, ils laissaient des traces mauves sur son corps et souillaient son âme. Les femmes étaient pires mais elles, il ne pourrait les éviter selon ses prophéties.

Ce fut sous les yeux impuissants d’une Saint-Pétersbourg en pleurs que Brynjar perdit cette humanité encore préservée jusque-là. Réduit au rang de simple jouet, il accepta l’amour qu’on lui offrit et apprit à en donner. La machine qu’il était, prenait peu à peu divers fonctions.

4

Ce fut aussi Saint-Pétersbourg qui avala Alís. Quand Brynjar l’abandonna, elle nageait dans la poudre blanche et se noyait dans les nombreux bras et jambes de ses draps. Il avait vécu trois longues années, à n’être qu’un être humain par procuration. C’est à cet instant que Reine lui ouvrit les bras, lui offrant de nouvelles silhouettes, en espérant que cette fois, il n’aurait pas à oublier leurs visages. Abandonné, il trouva refuge chez une gentille personne. Pas de celles qui se servaient de ce qu’il était, pas non plus de celle qui lui quémandait amour ou plaisir. Juste, quelqu’un qui eut l’impression que Brynjar avait besoin d’un toit.

Reine était fourbe, vicieuse. Elle le coinça plusieurs fois avec des loups affamés. Brynjar récupéra occasionnellement son rôle de jouet. Refusant de n’être qu’une marionnette, il exigea son libre arbitre. On le lui refusa bien souvent, le réduisant au silence et à la soumission dont il faisait partie. Son combat silencieux pourrait durer des années. Ce corps de jeune premier qu’il traînait dans les rues de Reine semblait un appel au désir. Brynjar réalisa vite que ça ne serait pas non plus cette ville qui le verrait porter au triomphe. Ici, il n’était qu’une belle gueule. Alors, il mit de côté ses rêves de grandeur et redevint le jouet qu’il avait toujours été.



Qui se cache derrière le masque


Sinon moi en vrai c'est Rico mais on me connait plus sous le nom de FreeofC. J'ai 19 ans et je serais présent sur le forum 5 jours/7. J'ai connu Blue Velvet grâce à PRD et je le trouve vraiment sympa, avec une certaine ambiance un peu fraîche. J'ai remarqué que plusieurs membres avaient des kits noir/blanc et que les histoires dans le coin étaient plutôt perturbantes =P j'aime =D. Pour mon avatar j'ai choisi Robbie Wadge parce qu' il a la tête du gamin désillusionné que je recherchais pour mon personnage. Sinon je suis vraiment content de pouvoir sortir mes pseudos made in Islande XD.


Crédits Images © pseudo


Code:
<span class="bottin"> <i>célébrité</i> ▲ </span> Pseudo


Dernière édition par Brynjar N. þórhallsson le Jeu 26 Sep - 21:06, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : avatar APPLESTORM, signature paperback writer
Messages : 594
Date d'arrivée à Reine : 08/03/2013
Age : 24
More +

Feuille de personnage
Feelings: Perdu à combattre le bien et le mal
Age du perso': 19 piges
Relationship:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Lun 23 Sep - 16:19

Robbie ? ROBBIE ? ROBBBBIE PUTAIN , nameoh ça devrait être interdit, vous allez me retrouvez à l’hôpital. Nah mais, tu me retire les mots de la bouche, puis le prénom, le prénom, le nom et le nom, et le DEUXIÈME PRÉNOM, enfin il faut que je me calme, j'ai pas peur de passer pour un hystérique, mais ton personnage parait si plein de surprise mignon

En tout cas bienvenue, j'allais oublier ce détail... Arrow



    I am a fucking crazy, but I am free. ⚜️
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Lun 23 Sep - 16:26

ROBBIE EST SI PARFAIT. mignon bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fiche. bzise 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : Shiya (avatar), Pepperland (gif) & Silver Lungs (signature)
Messages : 333
Date d'arrivée à Reine : 11/09/2013
More +

Feuille de personnage
Feelings: Happy
Age du perso': 25 ans
Relationship:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Lun 23 Sep - 16:38

Bienvenue :)


- Can your hear the silence ? -
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Lun 23 Sep - 18:08


Yulian : Attention, je pourrais très vite m'habituer à ce genre d'accueil qui rockse tout =P merci monsieur =D

Je vais pousser le bouchon et te dire de me réserve un lien du coup, j'en profite tant que j'y suis =P

Merci ! =D

Lou : Yeaaah j'ai bien fait de le prendre le petit Robbie ! Il est apprécié à ce que je vois =P merci beaucoup !!

Eyvinr : Merci ! J'aime ton pseudo =)

Ps : Est-ce que je suis le seul à ne pas disposer des "outils" dans la boîte de réponse ? Vous savez "italique, gras, souligné, défilement horizontal et autre ) j'ai juste A/A ( non pas les alcooliques anonymes hein ... *gros sbam* )

ça peut devenir assez gênant =/ même si, dans l'immédiat, je peux avancer sur ma fiche sans soucis ^^ mais je voudrais bien savoir si je suis le seul à rencontrer ce problème ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : me + tumblr
Messages : 106
Date d'arrivée à Reine : 13/09/2013
More +

Feuille de personnage
Feelings: tu vois mon amour j'ai le souffle au corps
Age du perso': 18 ans
Relationship:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Lun 23 Sep - 19:20

Bienvenue héé 
Revenir en haut Aller en bas

▲ NORWEGIAN ADMIN ▲

avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : unknown
Messages : 390
Date d'arrivée à Reine : 22/06/2013
More +
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Lun 23 Sep - 22:08

Bienvenue à Reine

Si t'as un peu froid, les membres du staff se dévouent pour aider à te réchauffer*
* sauf Noah qui a renoncé contre son gré à ce droit :)


je ne dirais qu'une chose : JE T'AIME bzise 


the night of the hunter
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Lun 23 Sep - 23:44


Aryan : Merci petit monsieur qui me fait le signe d'Hunger Games XDDD

Noah : Des propositions tendancieuses ? =P bande de petits keukins !!

Faites attention, je pourrais m'adapter à toutes ces gentilles choses que vous me dîtes ! Après, je vous forcerais à m'en dire tout le temps =D

Merci =p
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : avatar APPLESTORM, signature paperback writer
Messages : 594
Date d'arrivée à Reine : 08/03/2013
Age : 24
More +

Feuille de personnage
Feelings: Perdu à combattre le bien et le mal
Age du perso': 19 piges
Relationship:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Mar 24 Sep - 14:44

Donc c'est TOI le keukin pervers

Euh sinon, pour l'éditeur, on cherche encore pour régler ce problème... ça me gonfle aussi, du coup faut privilégié les réponses rapide pour le reste ... Arrow



    I am a fucking crazy, but I am free. ⚜️
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Mar 24 Sep - 14:53


C'est moi le keukin ? =O mais je suis pur et innocent ! *out*

Je vais ausssi essayer de me renseigner de mon côté, voir si je peux pas vous aider à régler ça =P
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : avatar APPLESTORM, signature paperback writer
Messages : 594
Date d'arrivée à Reine : 08/03/2013
Age : 24
More +

Feuille de personnage
Feelings: Perdu à combattre le bien et le mal
Age du perso': 19 piges
Relationship:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Mar 24 Sep - 14:56

Tu serais vraiment un ange, ( unangekeukin hannnn ).



    I am a fucking crazy, but I am free. ⚜️
Revenir en haut Aller en bas

▲ NORWEGIAN ADMIN ▲

avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : unknown
Messages : 390
Date d'arrivée à Reine : 22/06/2013
More +
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Mar 24 Sep - 16:49

je te propose ce que tu veux sifle


the night of the hunter
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Mar 24 Sep - 20:48



Yulian : Tu en doutais ? =P

Noah : héhé !! Faut jamais me dire ça, jamais !!

Alors, après une petite enquête, il se pourrait que le problème soit au niveau des templates et peut-être au niveau du compteur de mot. Voilà, je n'en suis pas sûr, je me suis renseigné comme j'ai pu mais une chose est sûre : le compteur de mot est la seule chose qui s'affiche ( enfin, à peu près parce que ça s'arrête au " tu " XDDD )

Voilà, j'espère que vous trouverez la solution avec cette petite avancée ! Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour le forum *sort loin*
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : avatar APPLESTORM, signature paperback writer
Messages : 594
Date d'arrivée à Reine : 08/03/2013
Age : 24
More +

Feuille de personnage
Feelings: Perdu à combattre le bien et le mal
Age du perso': 19 piges
Relationship:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Jeu 26 Sep - 15:42

C'était bien un problème à cause du compteur de mots, j'y aurais jamais pensé, j'suis bête parfois mdl Mais ça confirme que tu es un ange, grâce à toi le problème est réglé. mignon



    I am a fucking crazy, but I am free. ⚜️
Revenir en haut Aller en bas

▲ NORWEGIAN ADMIN ▲

avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : unknown
Messages : 390
Date d'arrivée à Reine : 22/06/2013
More +
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Jeu 26 Sep - 15:44

notre sauveur thx thx 


the night of the hunter
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Jeu 26 Sep - 16:54


Yulian : J'avoue que j'y aurais pas pensé non plus si on me l'avait pas dit mdl mdl  en tous cas, je suis content que ça soit réglé ! C'est quand même mieux comme ça bril 

Ouép, je suis un vrai petit ange mignon ange laugh 

Noah : T'as vu ça ? Je suis utile hein ? pervers Arrow mdl mdl mdl 

pacman 
Revenir en haut Aller en bas

▲ NORWEGIAN ADMIN ▲

avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : unknown
Messages : 390
Date d'arrivée à Reine : 22/06/2013
More +
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Jeu 26 Sep - 17:08

carrément, je pense qu'on va te garder toi sifle mdl


the night of the hunter
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Jeu 26 Sep - 17:36



HAN.

Merci pour le mode d'édition. Bienvenue dans le grand nord, mon gars ! Si t'as envie d'aller mordre l'air glacé du haut de ma Harley, je t'emmènerais. Quand elle sera réparée. Parce que t'as d'beaux yeux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Jeu 26 Sep - 19:34


Noah : mdl  je comptais pas partir gna 

Baldur : drink 

mdl mdl mdl  proposition étrange en vue !!! mignon  Je ne suis qu'un adolescent Monsieur, je ne peux pas traîner avec les adultes héé 

mdl mdl 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : avatar APPLESTORM, signature paperback writer
Messages : 594
Date d'arrivée à Reine : 08/03/2013
Age : 24
More +

Feuille de personnage
Feelings: Perdu à combattre le bien et le mal
Age du perso': 19 piges
Relationship:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Sam 28 Sep - 15:32

ALORS, déjà j'voulais m'excuser pour l'attente, on a été assez occupé ces derniers temps donc j'ai fait mon possible pour que l'on puisse te valider. Tout simplement parcque ton jouet brisé mérite clairement d'être validé, il va rejoindre la nuit, avec ses supernovas animées et ses automatismes étoilés et ses comètes en bois. Brynjar est magnifique. I love you


Gratulerer!
TU ES VALIDÉ(E)  ▲  Kjære dagbok, en Hammy nødvendig mitt navn av meg denne morgenen. Jeg sa det var Joe. Denne løgnen vil hjemsøke meg for alltid... Et là t'es en train de tirer une tête qui ferait rire ma grand-mère myope. C'est juste une histoire d'écureuil  murf . Quoi qu'il en soit, dès à présent, tu peux franchir et souiller les pavés de la ville de Reine; profites des derniers éclats de soleil, avant que la nuit polaire ne tombe, pour faire des demandes de RP, pour te créer des liens et faire un tour au bureau de poste. En espérant qu'un loup ne s'aventure pas en ville et que tes os ne finissent sous ses canines. Bon jeu parmi nous héé.
▲▲▲



    I am a fucking crazy, but I am free. ⚜️
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Dim 29 Sep - 12:25


Merci d'avoir libéré du temps pour moi bril  et encore plus merci pour tes commentaires sur mon personnage hannnn pacman laugh han bril 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Mitt navn er


Profil

Crédits : avatar APPLESTORM, signature paperback writer
Messages : 594
Date d'arrivée à Reine : 08/03/2013
Age : 24
More +

Feuille de personnage
Feelings: Perdu à combattre le bien et le mal
Age du perso': 19 piges
Relationship:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Dim 29 Sep - 16:00

Il est tellement inspirant mignon 



    I am a fucking crazy, but I am free. ⚜️
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Mitt navn er
Invité


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami Sam 5 Oct - 14:22

Welcome =)
Revenir en haut Aller en bas


Mitt navn er
Contenu sponsorisé


Profil
More +
Contact







MessageSujet: Re: Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami

Revenir en haut Aller en bas

Brynjar ◄ No money, no family, sixteen in the middle of Miami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 2.07 : Dirty Money
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» ৩ all that money can't buy me a time machine. 29/10; 10h
» Money is the anthem of success, le 13/2/12 à 11h52
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLUE VELVET :: 
Hors-jeu
 :: Arkiver :: Histoires
-